Institut Français Hypnose Ericksonienne

Suis-je vraiment fait pour être thérapeute - Un article de Patricia d'Angeli-Lockert

LA THERAPIE...
Mariage du Coeur et de l'Esprit

Un article de Patricia d'Angeli-Lockert
IFHE, décembre 2007


La Question du Mois

J'ai fait des études, je me suis formée à l'Hypnose, j'ai lu des dizaines de livres sur le sujet... et pourtant, j'ai du mal à me lancer. Je ne sais pas si je serai une bonne thérapeute, si j'arriverai à aider les autres. Je sens qu'au-delà de la maitrise des outils, il y a la dimension humaine de la thérapie et cela me fait peur. Comment peut-on vraiment apprendre ce genre de chose ?

PL : Comme vous le dites très justement, la technique ne suffit pas pour être thérapeute. Les meilleurs techniciens ne sont malheureusement pas toujours les meilleurs soignants. Surtout dans ce domaine qui touche le plus profond de l'être humain. Comment savoir, après avoir maitrisé la technique, si l'on peut accompagner une personne vers la guérison ? Quel est ce petit plus qui, souvent, amène au miracle du possible, même dans les situations les plus difficiles ?

Je pense que la réponse est de ressentir au fond de soi que l'on peut "toucher" l'âme de la personne et fixer le regard de notre coeur, et notre attention, sur le joyau qui brille en elle. D'ailleurs, rappelons que les racines grecques du mot "psychothérapie" sont "thérapie" : le soin et "psukhê" : l'âme. La psychothérapie, mot formé pour désigner le soin par la suggestion hypnotique (Bernheim, 1891) est donc avant tout le "soin de l'âme".

En tant que thérapeute, nous devons savoir qu'un joyau existe au fond de chaque être, même s'il est profondément enfoui sous les couches de problèmes que peut apporter la vie. Nous devons également garder l'humilité de comprendre que nous n'apportons pas la lumière ; que nous ne faisons que révéler la leur à ces personnes qui s'ouvrent à nous dans la plus totale confiance.

Guérir une personne, ce n'est pas seulement appliquer une technique ou un médicament, dans l'espoir d'éradiquer une pathologie. Guérir une personne, c'est la comprendre en tant qu'Etre unique, et accompagner le traitement que l'on choisit pour elle de tout notre Amour, l'Amour de notre métier, l'Amour de l'autre.

Pour illustrer mes propos, j'ai choisi pour vous un texte, d'auteur anonyme, que je trouve particulièrement approprié et qui révèle ces vérités d'amour au sein de la métaphore :

La Rose

Un certain homme planta une rose et l'arrosa fidèlement,
Et avant qu'elle ne fleurisse, il l'examina.
Il vit le bouton qui allait bientôt fleurir et aussi les épines.
Et il pensa: " Comment est-il possible qu'une fleur si magnifique
Provienne d'une plante chargée d'autant d'épines pointues ?"
Attristé par cette pensée, il négligea d'arroser la rose,
Et avant qu'elle ne fût prête à fleurir, elle mourut.

Il en est ainsi pour beaucoup.
A l'intérieur de chaque âme, il y a une rose ;
Les qualités divines plantées en nous à la naissance
Grandissent parmi les épines de nos erreurs.
Beaucoup d'entre nous se regardent eux-mêmes
Et voient seulement leurs épines, leurs défauts.
Nous désespérons, en pensant peut-être
Que rien de bon ne pourra sortir de nous.
Nous négligeons d'arroser le bien qui est en nous,
Et finalement, il meurt.
Et nous ne réalisons jamais notre potentiel.

Certaines personnes ne voient pas la rose à l'intérieur d'elles-mêmes.
Quelqu'un d'autre doit la leur montrer.
Un des dons les plus extraordinaires qu'on puisse posséder
Est d'être capable de passer à travers les épines des autres
Et de trouver la rose à l'intérieur d'eux.

C'est la caractéristique de l'Amour, de regarder une personne
Et, sachant ses erreurs, de reconnaitre la noblesse dans son âme,
Puis de l'aider à réaliser qu'elle peut dépasser ses erreurs.
Si nous lui montrons la rose, elle fera la conquête des épines ;
Alors, elle fleurira, et plus loin fleuriront trente,
Soixante, une centaine de plants comme celui qui lui a été donné.

Notre devoir en ce monde est d'aider les autres
En leur montrant leurs roses, et non leurs épines.
Alors seulement nous atteindrons l'Amour
Que nous devrions ressentir pour chacun,
Alors seulement nous fleurirons dans notre propre jardin.

J'espère que vous aurez eu plaisir à lire ce texte, et je vous accompagne dans votre chemin d'évolution.

Patricia d'Angeli-Lockert
Thérapeute et co-fondatrice de l'IFHE

Imprimer cette page
Pour en savoir plus

"Hypnose" (Editions IFHE) - "Hypnose Humaniste" (Editions IFHE)


  D'autres articles sur l'Hypnose Ericksonienne  

PAGE D'ACCUEIL

AUTRES ARTICLES

HYPNOSE ERICKSONIENNE

HYPNOSE HUMANISTE

AUTO-HYPNOSE

  Annuaire du Développement Personnel & du Mieux-être  

 
Contact IFHE
Contact IFHE
 


Institut Français d'Hypnose Ericksonienne, 2008 ® Mentions légales